Des cryptomonnaies dans les casinos

Elles sont au cœur de l’actualité de la finance ces dernières années. Les cryptomonnaies, devises cryptées permettant d’effectuer des transactions sans l’intermédiaire d’une banque, connaissent un gain de popularité sans précédent dans divers secteurs d’activités. Aujourd’hui, se pose la question de la place de ces monnaies virtuelles dans les casinos terrestres comme en ligne. Le présent article couvre le sujet dans le détail.

Groupe Partouche : les machines à sous accepteront les cryptos

Le groupe Partouche se lance dans le Web3. C’est une annonce faite par son dirigeant, Patrick Partouche, intervenant à l’occasion du Paris NFT Day. Cet évènement, qui en était à sa première édition, se démarque des autres rendez-vous consacrés à la crypto, par l’adhésion d’acteurs pas forcément issus de leur écosystème. Succès rencontré avec des secteurs du gaming, du sport, du luxe, de la musique, du cinéma, mais aussi des casinos valablement représentés.

Patrick Partouche rappelle que l’intérêt du groupe pour la cryptomonnaie respecte le business model de l’entreprise depuis plus d’un demi-siècle. L’objectif serait donc de « satisfaire le propriétaire du jeton : c’est la philosophie de la société et de ses salariés ». À terme, le Groupe Partouche ambitionne de devenir un véritable hub d’expériences et un lieu de dépenses pour les précieuses devises cryptées. Les paiements en cryptomonnaies deviendront donc bientôt une réalité au sein de l’entreprise, ce qui fera d’elle la première société de casino en France à accepter la crypto.

Cependant, toutes les crypto ne seront pas acceptées, « mais certaines d’entre elles, comme pour les monnaies traditionnelles » affirme Patrick Partouche. Une chose est sûre, les tokens les plus populaires sur le marché tel que le Bitcoin ou l’Ethereum et d’autres stablecoins ne devraient pas souffrir de cette sélection. De l’intervention du dirigeant du Groupe Partouche au Paris NFT Day, il ressort, entre autres, l’ajout d’une première collection de NFTs aux cryptomonnaies. Nommée « Joker », cette collection de NFT doit en effet permettre à ses détenteurs d’accéder au JokerClub. Toujours à la pointe, l’entreprise est consciente de l’utilité de créer une communauté pour apporter de la valeur à un jeton non fongible, comme dans le cas de BAYC. Au passage, plusieurs bonus et surprises sont prévus pour récompenser les acquéreurs de ses NFT.

Les casinos virtuels et les cryptomonnaies

Sur le terrain du web, les choses sont souvent plus simples et dans un souci de modernisation, nombreux sont les casinos en ligne qui se sont déjà mis à la cryptomonnaie. Cette révolution s’impose à eux au regard du nombre croissant de joueurs adeptes de l’utilisation de ces monnaies virtuelles. La question de la traçabilité bancaire est aussi en question pour certains et les cryptomonnaie offrent souvent une plus grande liberté sans traçabilité. Du coup, on comprend que les joueurs de casino virtuels et de jeux de casino en ligne puissent être davantage séduits par les avantages de ce type de solutions de paiement.

Egalement, jouer dans un casino en ligne avec une crypto vous expose à de faibles coûts de transaction et en quelques secondes, vous pouvez recevoir votre gain sur votre portefeuille virtuel, tout le contraire d’un virement classique qui peut prendre quelques jours. De plus, les opérations sont anonymes et entièrement sécurisées offrant donc une protection optimale contre les risques de piratage.

Insistons encore sur ce point : l’utilisation d’une cryptomonnaie dans un casino virtuel est totalement indépendante des banques traditionnelles, d’où le coût réduit des opérations mais aussi une certaine décorrélation à l’heure où le système bancaire marche de plus en plus de manière synchronisée avec les pouvoirs politiques et leurs exigences. Petit bémol toutefois, tous ces avantages se heurtent à quelques difficultés comme la fluctuation des taux de change due à la décentralisation des cryptomonnaies.

Ajoutons à tout cela que, pour l’instant, les crypto ne semblent pas avoir encore touché le grand public, même si elles sont désormais sorties du champ de la confidentialité. On imagine bien que les amateurs continueront de jouer au casino en ligne ou traditionnel avec des monnaies conventionnels si l’option des crypto ne leur est pas donnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *