Présidentielle française 2022 : on prend les mêmes…

La présidentielle bat son plein en France. Le moment démocratique tant attendu est enfin arrivé et les électeurs sont retournés aux urnes pour exprimer leur volonté. Les résultats du premier tour de ce scrutin rappellent vaguement ceux du premier tour d’il y a 5 ans. Cette année, c’est Emmanuel Macron qui arrive en tête du premier avec plus de 27 % des voix. Suivent respectivement Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, départagés à 2 % de voix près. On décrypte avec vous les résultats définitifs de ce premier tour de la présidentielle française.

Une France divisée en trois

À l’annonce des résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle de 2022, certains chiffres clés sont à retenir. Il s’agit du taux d’abstention encore très haut cette année (+25 %) et de la tripartition de l’électorat français avec trois grands poids lourds qui se dégagent. Emmanuel Macron (27,84 %), Marine Le Pen (23,15 %) et Jean-Luc Mélenchon (21,95 %) ont tous obtenu plus de 20 % des voix exprimées à ce premier tour de l’élection présidentielle.

Éric Zemmour et Valérie Pécresse sont arrivés 4e et 5e, avec respectivement 7,07 % et 4,78 % des voix. Le tableau est ensuite complété par Yannick Jadot, Jean Lassalle, Fabien Roussel, Nicolas Dupont-Aignan, Anne Hidalgo, Phillipe Poutou et Nathalie Artaud. La droite « dure » représentée par Marine Le Pen et Éric Zemmour a comptabilisé plus de 30 % des voix, un score très important qui redistribue les cartes pour le second tour prévu pour le 24 avril 2022.

En ce qui concerne les électeurs de la gauche, beaucoup auraient sans doute apprécié une union entre les parties de Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot ou encore Fabien Roussel, surtout en raison des ressemblances que partagent les programmes de ces trois candidats. Cet éclatement a, sans nul doute, coûté à Mélenchon son deuxième tour.

Les résultats dans les trois plus grandes villes de France

L’issue du premier tour de ce scrutin fait entrevoir de forts clivages politiques notamment dans les trois plus grandes villes de France à savoir : Paris, Lyon et Marseille. On peut observer une ville de Paris coupée en deux entre le président sortant et Jean-Luc Mélenchon. Le premier est arrivé en tête dans 13 des 20 arrondissements tandis que le second est premier dans les 7 autres, majoritairement populaires.

À Lyon, le candidat insoumis domine les débats avec une victoire dans 5 des 9 arrondissements de la ville. Emmanuel Macron, lui, est arrivé en tête dans les 4 autres restants. Des trois plus grandes villes françaises, c’est Marseille qui illustre mieux le clivage au sein du paysage politique. Encore une fois, Jean-Luc Mélenchon domine ses adversaires en arrivant en tête dans 10 des 16 arrondissements de Marseille.

Le président candidat est en tête dans 4 arrondissements et Marine Le Pen ferme la marche avec deux arrondissements sur 16. Des scores atypiques qui annoncent déjà les couleurs pour les prochaines élections législatives, prévues pour le mois de juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *