Immobilier

Quelques questions à se poser avant d’investir

Vous aimeriez investir, mais vous ne savez pas vraiment par où commencer ? Quand on débute dans l’investissement il est important d’être bien préparé, car un mauvais placement peut se révéler très néfaste. Nous avons retenu pour vous les principales questions auxquelles vous devez répondre avant d’investir.

Combien devez-vous investir ?

Préalablement à un quelconque investissement il est préférable de rembourser vos dettes en cours et plus particulièrement vos crédits. Premièrement, cela vous offrira plus de marges pour investir, mais en plus il est difficile de définir un plan d’investissement quand on a encore trop de créances.

Le premier investissement consiste à vous créer une épargne de précaution, c’est-à-dire, une réserve d’argent pour faire face aux imprévus. En règle générale, il est conseillé de se constituer une épargne de précaution correspond à 6 mois de dépenses régulières. 

Ensuite, vous devez définir vos principales sources de revenus et de dépenses afin de calculer ce qui vous reste pour investir davantage.

Vous pourrez dès lors mettre en place un plan d’investissement et savoir combien vous allez pouvoir investir chaque mois ou si vous désirez cumulez pour investir un montant plus important en une seule fois.

Faut-il diversifier vos investissements ?

La réponse à cette question est un grand oui. La diversification est la stratégie de base pour espérer une rentabilité optimale, que ce soit dans le Bitcoin, le photovoltaïque, le viager ou autre.

L’erreur est de tout investir dans le même placement, car si ce placement se révèle être finalement déficitaire, vous perdez tout. Au contraire, en diversifiant vos placements vous pouvez espérer que dans le pire des cas vos investissements positifs couvrent les pertes des investissements déficitaires.

Dès le départ vous devez donc cibler quels sont les différents placements dans lesquels vous comptez investir.

L’intérêt étant de trouver un bon équilibre entre des investissements pouvant découler sur des rendements plus élevés, mais avec un risque lui aussi supérieur, et des investissements moins rentables, mais avec un faible risque.

Certes, lors du premier investissement il n’est pas toujours évident de diversifier, comme il est indiqué sur ce site de conseils, sauf si vous avez réussi à accumuler des économies suffisamment importantes.

Définir votre affinité au risque

Il existe différents profils d’investisseurs. L’un des critères permettant de les comparer est l’affinité ou l’aversion au risque.

En effet, on distingue différents degrés d’affinité au risque selon les investisseurs. A vous de savoir quel est le vôtre.

Dans votre vie, êtes-vous plutôt quelqu’un qui aime prendre des risques ou au contraire, avez-vous une forte aversion au risque ?

Vous devrez alors définir les types de placements dans lesquels vous allez investir en fonction de ce critère. Autrement dit, préférez-vous un investissement avec une rentabilité peu élevée, mais un risque de perte quasi nul, ou à l’inverse, préférez-vous cibler des investissements nettement plus risqués, mais pouvant déboucher sur une rentabilité très élevée.

Pour vous aider à définir le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre, posez vous la question de savoir combien vous êtes prêt à perdre.

Imaginez que vous investissiez un certaine et que celui chute de 10%, comment réagiriez-vous ? Et si la chute représente 20%, 30% et ainsi de suite. Vous devriez trouver le montant limite. 

Quel est votre projet d’investissement ?

Dès le départ vous devez cibler quel est votre projet d’investissement :

  • Préparer votre retraite
  • Diminuer votre fiscalité
  • Accroître votre capital
  • Créer des revenus supplémentaires
  • Diversifier votre patrimoine
  • Préparer votre succession
  • Protéger vos proches

En fonction de votre projet, vous pourrez plus facilement cibler les placements les plus intéressants. Votre projet définit également s’il s’agit plutôt d’un investissement à court terme, à moyen terme ou à long terme. 

Notez que les placements avec les meilleurs rendements pour un risque maîtrisable, sont généralement ceux qui s’établissent sur le long terme.